Curaçao, le souriceau qui poaime


Flux et reflux

Calendrier

L M M J V S D
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Été 07


Posté le 02/02/11 dans Haïku - Été

Le soleil allume

un flamboiement émeraude

dans l'obscur sous-bois.


Ajouter un commentaire

Février 2011


Posté le 01/02/11 dans Au jour le jour - Wordle


Ajouter un commentaire

Cour parisienne


Posté le 30/01/11 dans Photos - Urbanités

Cour parisienne, Paris Ve, novembre 2010


Ajouter un commentaire

Nuala par Yllya


Posté le 29/01/11 dans Personnages - Divers

Une adorable Nuala, dessinée par la tout aussi adorable Yllya au Festiblog 2010.


Un commentaire

Les liaisons dangereuses


Posté le 28/01/11 dans Au jour le jour - Outdoors

 

 

Une conversation dans un rer, un enthousiasme général et un prix abordable : voilà qui suffit pour mobiliser quatre amies à aller voir Les Liaisons dangereuses ou la fin d'un monde au théâtre Essaïon. Cette adaptation fidèle du roman de Choderlos de Laclos par Régis Mardon et Pascal-E. Luneau nous présente dans du très beaux costumes d'époque l'histoire des libertins vicomte de Valmont et marquise de Merteuil.

La réussite de cette pièce tient à son formidable pouvoir d'immersion. Le jeu des acteurs, toute en finesse*, se combine à merveille au décor, la salle elle-même étant une pièce en sous-sol avec plafonds et murs de pierre. De plus, l'exicuité de la salle (une centaine de place seulement) et l'absence de scène à proprement parler plongent chaque spectateur dans l'action par une proximité incroyable (étant au premier rang, nous pouvions difficilement faire plus dans l'action). Des astuces de mise en scène, comme les jeux de lumière grâce aux bougies ou les meubles déplacés et échangés au gré des scènes pour simuler les différents lieux de l'action parfaissent l'ambiance XVIIIe. Il faut noter enfin que le caractère epistolaire du roman est habilement réutilisé. Ansi le sel des situations et des répliques ne manquera pas de vous faire sourire bien souvent, voire même rire franchement.

Rien à redire donc sur cette adaptation coup de cœur à part : dépéchez-vous d'aller la voir ! Elle sera encore jouée quelques jours à l'Essaïon our la modique somme de 20 euros (15 en tarif réduit) et dure un peu plus d'une heure.

 

*mention spéciale pour Guylaine Laliberté, excquise en présidente de Tourvel avec son brin d'accent anglais.


3 commentaires

Connexion
Login :
Mot de passe :