Curaçao, le souriceau qui poaime


Flux et reflux

Calendrier

L M M J V S D
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
<<Retour

Jour 37 - Shine on me


Posté le 22/07/11 dans Au jour le jour - Un été nordique

À chaque fois que je prends l'avion, je ne peux m'empêcher de penser à cette scène magnifique de Porco rosso, où le héros flotte avec son avion au-dessus des nuages, hors temps et hors vie.

Je pense au personnel naviguant, toujours suspendu entre deux fuseaux horaires. Dis-moi Pauline, où est ton vrai foyer ? Là-haut ou bien dans ces villes où tu n'es que de passage ? Ou alors ne te sens-tu chez toi que dans ton appartement parisien, pied-à-terre bien nommé que tu t'apprêtes pourtant à quitter pour une année américaine ?

Quelque part au-dessus de l'Europe, j'écoute Pink Floyd.


Le 22/07/11, Pauline dit :

Je sais pas où est mon foyer...
Je n'en suis pas depuis assez longtemps pour te dire ce que pense un vrai PN ;)

Blague à part, j'ai vraiment adoré Washington et je m'y suis sentie bien, presque chez moi. Est-ce parce que je sais que j'y retourne ? Peut-être pas seulement.
Le deuxième jour à Mexico, lorsqu'il faisait très beau, je me disais que ce serait une ville où je retournerai peut-être, plus tard.
Mais ça marche pas partout.

A l'hôtel, tu peux parfois te sentir chez toi. C'est assez ouf, du coup, comme sentiment.

Dans les avions, on a pas le temps de se poser la question, en général. Pis c'est pas assez confortable à mon gout :P



Sinon, ta photo me fait dire que le seul point où les passagers l'emportent sur nous, c'est qu'ils peuvent faire bien plus de photos. Jusque là, j'en ai juste deux, même pas forcément terrible. Jamais le temps, ou bien l'occasion de prendre une photo... J'adorerai en faire dans le cockpit, mais d'une part il faut l'autorisation du captain (et donc avoir eu, en amont, le courage de lui poser la question :P) et d'autre part, il faut avoir trouvé comment y ramener discrètement son appareil (même si je garde le compact pour dans l'avion, y a des limites à sa discrétion).

Le 23/07/11, Melhyrïa dit :

Je pense que la notion de foyer est corrélée à celle de famille. Et qu'il y a un laps de temps entre le départ du foyer parental et l'établissement de son sien propre. Même si l'on peut se sentir chez soi quelque part qui n'est pas sensé l'être (comme chez une amie de longue date).

Oh oui, une photo du cockpit ! Courage, courage !

Commenter cette note :




[Anti-spam] Ecrivez en chiffres le nombre suivant :




Connexion
Login :
Mot de passe :